réponse

Publié le par SYLVIA C

A 26 ans le voilà déjà mal barré... Et rien ne nous explique le pourquoi des cambriolages ou le port des armes ? - Pourquoi choisi-t-il ce chemin ??Je ne me souviens pas s'il a fait un début normal dans une vie professionnelle. Daprès le film une rupture avec son père... ?
Pourtant il a quant même eu de sa famille "une main tendue"
Son choix devait être bien ancré - être libre... fatale erreur.
Bises Monique
 
 
 
 
A ce que j'ai pu lire sur Mesrine, après son retour d'Algérie, il a vécu lui et sa famille une véritable fracture sociale, pas trop intéressé par les propositions de travail de son père , il a cependant après avoir commis ses premiers larçins et après avoir été en taule, travaillé dans un cabinet d'architecte où il avait l'air de s'y sentir bien. hélas il fut dans la vague de licenciements inévitables. il a donc décidé ce jour là qu'il ferait du gansgtérisme sa profession, ce qui provoqua avec solédad la femme de ses trois enfants une rupture sans précédents. Il était aisé pour lui de gagner bien plus de fric dans ce milieu que dans le domaine normal du professionnel. Pourquoi a t'il basculé ? pourquoi a t'il priorisé sa vie de bandit au détriment de sa femme ...
Là est tout le mystère Jacques Mesrine ....
 

Commenter cet article

Monique 20/07/2009 09:28

Liberté liberté... que d'erreur commise en ton nom§
ET Merci de ta réponse et du mail - BISES de NICE

sylvia C 19/07/2009 20:04

jacques a aimé aussi des femmes qui en avaient ... jane schneider était une sacrée nana , elle avait pas peur de le suivre et de tirer dans le tas ....
sacré couple aussi ces deux là !

PAT 19/07/2009 16:35

Oui sans doute la liberté
Etre "son propre patron",faire ce qu'IL VOULAIT,LUI
Ne pas avoir d'ordre...
Enfin comme toi,j'en sais rien mais bon je pense que pour ce mec le mot LIBERTE devait avoir plusieurs significations dont celui de FAIRE SES PROPRES CHOIX.
Puis tu sais à l'époque,faut pas oublier aussi que la femme "était bonne" à être mère au foyer,à elever ses gosses et le mec c'était le BOSS.
C'est vrai qu'il avait en main "les outils" pour être dans "le droit chemin" mais il en a décidé autrement.